irl-chris-auguste

 

 

"I.R.L" de Chris Auguste aux Éditions de la Caravelle

Chris Auguste : Un roman sensible

 

 

irl-chris-auguste

Editions de la Caravelle | IRL

A quinze ans, Angela redouble sa seconde. Menacée par sa mère d’être envoyée dans le même lycée professionnel que son tortionnaire de frère, elle se réfugie dans l’écriture. Elle veut vivre de la littérature, mais pour cela, elle doit réussir son année. Sur un forum d’écriture qu’elle fréquente, Angela va trouver de l’aide en la personne de Petite-Fleur.

https://www.editionsdelacaravelle.com

Mon Avis

Angela 15 ans, subit une ambiance familiale pesante et conflictuel alors qu'elle trouve refuge dans l'écriture. Peu encline à se confier, c'est son intronisation dans un forum de discussion qui pourrait tout changer...

C'est un roman qui nous rapproche des émotions et des difficultés d'une jeune adolescente. Angela est discrète, peu sûre d'elle, elle intériorise beaucoup et garde ses blessures au fond d'elle-même.

L'auteur décrit un climat de tension extrême au sein d'une famille qui ne se comprend pas, et ne communique plus. L'écriture est très fluide, extrêmement vivante, on se sent au cœur de l'action. On est ému par la situation d'Angela, elle nous touche, elle nous bouleverse. On souffre avec elle, on éprouve de la peine, il y a des moments durs, tendres, intenses qui nous marquent, qui nous portent. On aime l'espoir qui fait naître la complicité d'une amitié créée sur le net. Au fil des échanges, des liens se tissent et se confirment. Angela se révèle, prend confiance en elle, mais également conscience de sa valeur et se libère petit à petit du poids qui pèse sur ses épaules. Tout se passe comme si le virtuel transcendait le réel avec douceur et persuasion.

Ce roman nous fait passer un moment agréable, et amène de l'espace dans le quotidien parfois un peu compliqué de jeunes gens perdus ou éprouvés. Je recommande !

 

Citation

 "J'ai juste envie qu'on me laisse tranquille, c'est peine perdue, inutile d'insister. Je ne serai jamais une scientifique. Je préfère les mots. Jamais, ils ne m'ont trahie,eux."