trois couples pour un bébé

 

"Trois couples pour un bébé" Fanny Matthew

Fanny Matthew : Un scénario éreintant

 

trois couples pour un bébé

Trois couples pour un bébé

L’arrivée soudaine d’un jeune couple dans cette impasse paisible de banlieue parisienne va se révéler le point de départ d’une succession de tragédies. L’infidélité, la jalousie, la manipulation, un véritable cocktail explosif que Valentine ne pourra supporter sans intervenir. Alors quand elle découvre la grossesse de sa rivale, tous les coups sont permis. Toutefois, aussi méticuleuse qu’elle puisse l’être, les évènements ne se dérouleront pas comme prévu…



Mon Avis Pollar

Banlieue parisienne, trois couples apparemment sans histoire se croisent, s'observent et interagissent jusqu'au moment où se produit l'incident, le déclic, la dégringolade...


C'est le roman totalement fou et anxiogène qui vous prend dès les premières lignes et dont on sait que l'on ne ressortira pas sans heurts. Fanny Matthew a cette exigence, cette maîtrise qui gonfle sans jamais s'essouffler.

L'ambiance est perverse, trouble, électrique. On touche à des sentiments intimes, enracinés profondément dans l'âme et prêt à se déchaîner au moindre bouleversement. Il y a des jeux de séduction, de la manipulation dans l'air qui exposent au plus grand des dangers. On n'envisage pas toujours le pire et pourtant sous la glace, la haine s'installe, la vengeance se prépare. Les personnages s'enlisent dans leurs secrets, leurs erreurs et créent l'engrenage inévitable et fatal. L'écriture est ciselée, se veut tout à la fois fébrile et oppressante. On est pris dans nos chairs, comme dans un étau, spectateurs du drame qui se dessine sous nos yeux...

Il y a une espèce de sadisme, d'autoflagellation à s'exposer à un mal incontrôlable. On se sent mal à l'aise, on est effrayé par la tournure des événements, on ne veut pas toujours y croire et on voudrait que rien de tout ça ne soit arrivé.

Ce récit n'épargne rien, ni personne. C'est sûr vous tomberez à votre tour dans ce piège phagocyte et incompressible.

Citation Pollar

"Perverse et redoutable, Valentine s'amuse de pouvoir dompter ses pions comme elle l'entend, sans aucune entrave. Elle mène la danse et c'est comme ça. Loin d'être la femme trop gentille qu'elle était autrefois, c'est désormais la colère qui domine son existence."