L'essence des ténèbres

 

"L'essence des ténèbres" de Tom Clearlake

Tom Clearlake : Un roman sombre

 

L'Essence des Ténèbres

La petite ville de St. Marys est frappée par des disparitions d'enfants inexpliquées. Cinq au total, en l'espace de quatre mois. Bien qu'aucun indice formel n'ait été relevé par les forces de police, tout porte à croire qu'il s'agit d'enlèvements. Le FBI est chargé du dossier.
L'agent spécial Eliott Cooper est envoyé sur place pour enquêter.
Peu à peu, il va être confronté à des faits qui ne relèveront plus de ses compétences d'agent, mais de sa capacité à lutter contre un mal obscur qui semble s'être emparé des forêts alentour de la ville... et ça n'est que le début de son enquête.

 

Mon Avis Pollar

Tout commence du côté de St Marys en Pennsylvanie; l'agent fédéral, Eliott Cooper se rend sur place pour des disparitions inquiétantes d'enfants. À partir de là, le terrain dans lequel il va mettre les pieds se révélera aussi préoccupant que dangereux...


Cette enquête nous entraîne vers l'étrange, le mystérieux, le paranormal. Très vite, l'auteur nous précipite vers le spectaculaire, l'accrocheur, le périlleux. On est parachuté dans un climat de tension, de peur, d'affolement.

Ce qui se joue sous nos yeux dépasse notre entendement et nos croyances. On est irrésistiblement attiré par des secrets qui remontent jusqu'à nos origines. L'écriture est soignée, efficace, et sait nous tenir en haleine. On file au fil des pages dans un récit d'aventure, d'action débordant de péripéties. C'est un scénario catastrophe qui transpire l'urgence, des réactions en cascade. Un élément en cache un autre, les personnages nous font sortir de notre zone de confort. On se laisse submerger par le rythme d'un récit infernal et précipité.

On déplore quelques longueurs, mais le roman regorge d'informations et d'idées à développer. On y parle quand même de conflit mondial, de société secrète, de sacrifice humain, de forces occultes... De quoi dérouter, susciter l'intérêt, angoisser le lecteur. À vous de juger !

 

Citation Pollar

"De la plus paradoxale et la plus cruelle des manières, il redoutait l'instant à la voix maléfique s'élèverait encore en lui, mais d'un autre côté, il voulait savoir, remonter à la source de cette énergie noire qui affluait dans ses veines."

 

Bandeau - L'essence des ténèbres