Mange tes morts

 

"Mange tes morts" de Jack Heath aux Éditions Super 8

Jack Heath : Un thriller mordant

 

Mange tes morts | Lisez!

Cameron Hall, 14 ans. Disparu en rentrant de l’école ; rançon exigée. L’horloge tourne, la police est impuissante : c’est une mission pour Timothy Blake.
Timothy (nom de code « le pendu ») a un don. Il lit dans l’esprit des gens. Comprend tout avant tout le monde. Résout les énigmes les plus ardues. Le genre à s’ennuyer avec un Rubik’s Cube ou à connaître votre numéro de sécurité sociale par cœur. Mais Timothy a aussi un problème. Pas le fait d’être pauvre, non. Pas le fait d’être affublé d’un coturne toxicomane et parano prénommé Johnson. Un vrai problème, un problème, disons, comportemental. Qui fait que même le FBI répugne à travailler avec lui. Une vie sauvée, une récompense : ainsi fonctionne Timothy. Mais cette fois, et malgré l’appui de l’agent spécial Reese Thistle, il se pourrait que notre sympathique génie psychopathe ait trouvé à qui parler.

https://www.lisez.com

 

Mon Avis

Quand un adolescent de quatorze ans fait l'objet d'un enlèvement, on dépêche le FBI est un intervenant un petit peu spécial pour le retrouver. Timothy Blake, a ce petit quelque chose en plus, cet instinct animal, ce pouvoir à double tranchant qu'il faut sans doute apprendre à juguler...


C'est un roman assez particulier avec un héros dangereux et hors norme. Timothy a assisté à l'assassinat de ses parents, a été placé ensuite en foyer d'accueil.

Il a côtoyé la violence, la pauvreté dès son plus jeune âge, a eu faim, très faim. Pour survivre, il a mangé des rats, mais aussi des hommes. Aujourd'hui, il collabore auprès du FBI, il résout des casse-tête et modère comme se peut ses appétits. L'auteur réussit à ce que l'on voit au-delà du monstre, un être doué d'une intelligence, de mémoire et d'observation. Timothy nous intrigue, nous attire, nous répugne sensiblement. On ne peut s'empêcher d'être touché et apitoyé par son histoire.

Les scènes sont souvent saignantes, choquantes. Il y a chez lui une dualité entre l'inné et l'acquis, des forces qui s'attirent et qui se repoussent. Ses investigations sont décrochées, border-line. Elles répondent à une impulsion, à un code, à une infiltration qui lui sont propres.

L'écriture est séductrice, haletante et ne nous épargne rien des descriptions crues et indigestes. Vous devrez avoir le cœur bien accroché pour ne pas rester sur votre faim quant à un dénouement pervers. L'enquête n'est pas le centre d'intérêt du roman, mais nous renseigne sur le passé de Timothy qui le rejoint ici...

Si vous pensez pouvoir faire abstraction, lancez-vous. Attention, ce roman se dévore sans concessions, mais les estomacs fragiles sont toutefois priés de s'abstenir !

 Citation

"C'était aussi simple que ça, et il le savait comme moi. Il y avait quelque chose qui m'avait poussé à attaquer mon agresseur avec les dents plutôt qu'avec les poings, quelque chose qui risquait de remonter à la surface à n'importe quel moment."

 

Bandeau - Mange tes morts