Le Rocher

 

 

"Le rocher" d'Elisa Sebbel

Elisa Sebbel : Un roman captivant

 

Le rocher

5 mai 1809, cinq mille soldats de l’armée napoléonienne sont déposés sur l’île déserte de Cabréra. Parmi eux, vingt et une femmes, dont une jeune cantinière de dix-huit ans qui vient de perdre son mari. Sur tous les visages, la même question : les a-t-on abandonnés à leur propre sort sur ce rocher aride ? Le lecteur vivra avec Angélique ce drame oublié de notre histoire. Il partagera son quotidien, ses émotions, ses moments de joie, de tristesse, de peur, de doute, d’espoir et de désespoir...

 

Mon Avis Pollar

19ème, sous l'Empire Napoléonien suite de la guerre d'indépendance espagnole, des milliers d'hommes et une poignée de femme sont faits prisonniers sur l'île de Cabréra, au sud de Palma de Majorque. Angélique, simple paysanne, soumise à d'innombrables tourments, dévoile ici les mystères de cet épisode lointain et méconnu...


C'est un roman romanesque sur fond de fait historique que nous propose l'auteur. Elle nous emmène vers une époque et en des lieux qui transportent notre imaginaire et nous font voyager.

Angélique l'héroïne, nous émeut, nous précipite dans son histoire, ses malheurs, ses passions et ses espoirs. C'est une femme déjà éprouvée, par la perte de son homme, qui débarque sur cette île. Tout est à faire, à construire, à gérer pour cette destination d'internement. Les conditions sont difficiles, les malades sont nombreux, les disparitions s'enchaînent. Les femmes sont à la fois nourricières, infirmières et objet de désir. Les amitiés sont précieuses, les alliances nécessaires au confort et à la survie.

Angélique est forte, sensible, émouvante. Elle attire les confidences, invite à la protection. Ses élans du cœur nous atteignent dans le mil, nous rendent vulnérables. Le choix est souvent difficile et douloureux entre passion et raison.

L'écriture est fluide, belle, sylphide et nous dirige imperceptiblement dans le flot des tourments. Il y a une aisance, dans le récit, les descriptions qui nous font presque oublier le travail préalable de recherche et de documentation.

On passe un moment incroyable au cœur de cette île, où les faims transfigurent les hommes, où la foi cherche son écho. À travers ce roman remarquable, on souffre, on vibre, on vogue au-delà des espoirs, de la vie, des sentiments... Aussi fascinant que bouleversant ! Un tourbillon, un précipice d'émotions !


Citation Pollar

"Un énorme rocher écorché se dressait devant nous. Allaient-ils nous abandonner là ? Sur cette roche nue, stérile, au milieu des falaises escarpées que les vagues maltraitaient sans cesse ? Là ! Sans rien !"

 

A propos de l'auteur Pollar

Docteur en Littérature Française, Elisa Sebbel donne des cours dans une université espagnole et fait de la recherche. Passionnée par l’histoire, elle s’intéresse particulièrement au XIXème siècle et à l’Empire. Elle a publié de nombreux articles académiques de littérature et participé à de nombreux congrès et colloques. Avec ce premier roman, elle se lance dans l’écriture littéraire.


Pour la suivre : https://www.facebook.com/elisasebbel.auteur/