Yeux Poupée

 

"Sa vie dans les yeux d'une poupée" d' Ingrid Desjours aux Éditions Pocket

Ingrid Desjours : Un thriller éprouvant

 

 

Sa vie dans les yeux d'une poupée

Provocateur, cynique et misogyne, Marc est affecté à la brigade des moeurs après un grave accident. Quand, dans le cadre d'une enquête, il croise la douce Barbara, le policier est troublé par son regard presque candide, touché par cette fragilité que partagent ceux qui reviennent de loin. Ému. Au point de croire de nouveau en l'avenir. Mais il est aussi persuadé qu'elle est la pièce manquante pour démasquer le psychopathe qu'il traque. Et s'il se trompait ? Le pire des monstres est parfois celui qui s'ignore, quand bien même il rêve sa vie dans les yeux d'une poupée...

https://www.bookwitty.com

 

Mon Avis

Barbara 24 ans, s'occupe de sa mère aveugle et diabétique, elle étouffe sous son emprise malsaine et castratrice. Quand Barbara devient esthéticienne et fait l'acquisition d'une poupée en porcelaine pour se faire plaisir, elle décide que tout pourra enfin changer...


L'auteur nous plonge dans un thriller psychotique, troublant et qui fait mal. Les personnages ont subi des blessures profondes et irréversibles. Marc, le flic cassé par la vie, une femme, et Barbara à qui on a volé trop tôt son innocence... Ils portent, tous les deux un regard sur l'autre sexe assez sévère, extrême et radical.

Leur rencontre aurait pu être celle de deux âmes sœurs si Barbara n'écoutait pas la voix de cette maudite poupée... On s'insinue dans quelque chose de sombre, douloureux. On est surpris et totalement fasciné par la double personnalité de Barbara, son histoire. Refoulement, choc, déni, tout y passe pour devenir une autre et prendre le contrôle. Il y a une volonté de punir, de dominer, de réduire, de salir ses victimes, qu'elle attire, qu'elle séduit. Barbara n'est plus elle-même quand elle mutile, mais elle libère la bête qui aurait bien fini par la ronger...

L'écriture est habile et persuasive, on est totalement embarqué par le récit. Barbara nous choque, nous émeut dans sa folie complexe et sa docile fragilité.

Sensuellement violent, ce roman nous raconte l'enfance brisée, les rêves bafouées, à travers les yeux d'une poupée. Un thriller psychologique, comme on les aime !

 Citation

"La jeune femme reste pétrifiée. Sweet Doriane est la méduse, Sweet Doriane est son maître, l'unique Marionnettiste de sa vie sordide. Barbara n'est qu'un jouet de chair calcifié pour la terreur."