salamanca

 

"Salamanca" d'Alexis Arend

Alexis Arend : Un récit tout droit sorti des enfers

 

salamanca

Salamanca
Une ancienne route abandonnée, au cœur d’une inquiétante forêt...
Le seul murmure du vent pour rompre le silence et la solitude la plus absolue…
Une ville à la consonance étrange, perdue au milieu de nulle part…

Que feriez-vous si vous n’aviez aucun souvenir de la façon dont vous avez atterri en un tel endroit ?
Que feriez-vous si le seul choix qui se présentait à vous était de vous rendre dans cette ville isolée ?
Que feriez-vous si vous découvriez ce que cache réellement cette ville ? Ce qui s’y dissimule dans l’ombre ?
Seriez-vous alors capable de résister au déferlement de folie et de terreur ?
Et surtout, seriez-vous capable de faire face à l’effroyable vérité ?

https://www.amazon.fr

 

Mon Avis

Salamanca, une petite ville du Minnesota : c'est là que vont se retrouver mystérieusement cinq personnes sans savoir que leurs destins sont scellés et ce qu'ils ont en commun...


Alexis Arend sait mettre en place une ambiance, la saisir et la décortiquer sous toutes ses formes pour appeler et mettre en péril son lecteur. Dès le début du roman, on présent le malaise, la peur, une énergie qui crépite et dont on ignore encore toute la portée.

Salamanca, c'est un peu le no man's land : le genre d'endroit ennuyeux et imperturbable avec ses rues désertes, son patrimoine local invariable et inchangé. Vous voyez un peu le topo ? Si pour Andrew, Tessa, Christopher, Eleanor et Irwin s'y retrouver relève déjà de l'angoisse et du mauvais sort, que dire d'y être retenu à fortiori contre leur gré ? Nous allons vivre avec eux toutes les étapes de leurs ressentis, de leurs émotions. Ils vont créer des liens, chercher une issue, mener leur propre enquête d'investigation auprès des gens du cru... Salamanca a ses secrets, un passé, une histoire...

Très vite, on distille les croyances, on instaure le cauchemar, la folie. Nos personnages sont témoins et pris au piège d'évènements sur lesquels ils n'ont aucune prise, aucun contrôle. Ils glissent et tombent inexorablement, sans promesse de s'en sortir...

Pourquoi ? Comment ? Qui sont-ils ? Qu'ont-ils faits pour en arriver là ? Toutes ces questions nous assaillent, nous enlisent dans notre état de doute, de torpeur et de discernement.

Avons-nous envie de savoir ? N'avons-nous déjà pas compris ?

L'écriture est cruelle et sans appel. Salamnca, c'est un trou, une tombe ! Ne vous n'y méprenez pas, si vous y mettez les pieds : vous serez condamnés à croire, à savoir et peut-être à vous absoudre de vous éventuels pêchés...

Citation

"Il leur fallait se raconter leurs déboires. Pour comprendre, pour se rassurer. Pour se persuader aussi qu'ils n'étaient pas les seuls à avoir vécu une chose invraisemblable, à avoir posé le pied dans quelque chose qui les dépassait, et de loin..."

 

bandeau - salamanca