Miettes de Sang

 

"Miettes de sang" de Claire Favan aux Éditions Pocket

Claire Favan : Un jeu de piste ravageur et insoupçonnable

 

Miettes de sang | Editions Pocket

Thriller-Noir - Thriller 352 pages 9782266261685
Poplar Bluff, petite ville du Missouri. Aux yeux de ses habitants, Dany Myers est un raté, un faible, indigne du souvenir qu'a laissé son père, ancien et bien-aimé capitaine de la police locale.

https://www.pocket.fr

 

Mon avis :

Poplar Bluff dans le Missouri, Dany Myers souffre du rôle d'incapable et d'inférieur qui lui colle à la peau. Quand une série de crimes s'abat sur la ville, il est bien décidé à montrer de quoi il est capable, et ce, quoi qui lui en coûte et qu'il advienne...


Ce thriller nous intrigue beaucoup dès le début alors que l'on ne sait pas vraiment où on met les pieds. Les crimes commis s'apparentent tous à des drames familiaux. Il y a quand même, quelque chose d'étrange et de surprenant dans leur succession.

Dany s'interroge, fouille, commence à trouver des concordances... On aime ce personnage d'anti-héros au caractère effacé et qui n'a pas forcément confiance en lui. À travers cette enquête, c'est le défi de sa vie qui se joue un peu. L'intrigue est lente, sinueuse. Les indices sont déposés comme des petits cailloux et Dany n'imagine pas une seule seconde l'énormité de ce qu'il va découvrir.

L'écriture est habile, efficace et on se laisse guider bien volontairement. Il est question de vices, de secrets honteux, inavouables, de corruption. Le voile se lève sur le cauchemar, l'horreur, l'abomination et ce qui a été enclenché en réponse ne pourra pas être arrêté. Il y a un point de non-retour où on se laisse emporter dans le tourbillon des révélations chocs, jusqu'au point final dont on ne se remettra pas.

Une belle maîtrise, un thriller consternant, bluffant aux empreintes écorchées et indélébiles. Je recommande !

 

Citation :

"Dany les remercie et sort du bureau. Cette négociation lui a semblé aisée. Il est sidéré de constater que dès qu'on flirte avec les limites du côté obscur, les difficultés s'aplanissent. C'est vrai que le mal est plus rapide, plus facile, plus séduisant, quand on évite de se demander ce que ce choix va nous faire perdre en chemin."