echo

 

"Echo" d'Ingrid Desjours aux Éditions Pocket

Ingrid Desjours : Un thriller glauquissime

 

Echo | Editions Pocket

Thriller-Noir - Thriller 352 pages Format : Poche broché 9782266194266 Tome 1
Ils étaient beaux, riches et pervers. Leur émission pulvérisait l'audimat ; les invités en sortaient humiliés, insultés, blacklistés. Petite lucarne et jeux du cirque... Aujourd'hui, les Frères Vaillant ne sont plus. Et la scène de crime n'est pas belle à voir.

https://www.pocket.fr

 

Mon avis :

À l'origine, il y a un meurtre choc, médiatique et ultra-scénarisé. Quand les jumeaux Vaillant, présentateurs TV phares du moment sont retrouvés inanimés, c'est tout un milieu qui vacille. Pour Garance Hermosa consultante et psychologue, il s'agit de la jouer serré...


Ingrid Desjours nous ouvre les coulisses du star-system où tout n'est qu'apparence derrière les projecteurs. Pour retrouver l'assassin, il faut agir avec méthode, mais aussi avec ses émotions.

Son travail de profileuse, Garance le vit avec passion. On aime ce personnage de femme indépendante féminine et qui s'assume. Ce qui nous touche chez elle, ce sont les failles qu'elle cache derrière un caractère affirmé et séducteur. On la suit dans cette aventure aux côtés du commandant Patrick paternaliste et amoureux. Le récit alterne entre confessions d'un journal intime et enquête sur le terrain.

L'écriture est extrêmement addictive, on ne voit pas défiler les pages. Les personnalités que l'on croise cachent des mentalités perverses, des blessures, des secrets.

On ne soupçonne pas l'enfer derrière les paillettes et pourtant... Jalousies, vengeances, les mobiles ne manquent pas.

Il y a une tension psychologique qui s'étire à l'extrême. Plus on se rapproche du vice, plus on se rapproche de la vérité. Dérangeant, ce roman remue la boue et éclabousse. Les immondices n'avaient plus qu'à remonter...

 

Citation :

"Patrick, qui faisait face à la scène du crime, regretta vite son empressement. Ce meurtre était effectivement infect et l'on ne se blinde jamais totalement contre la barbarie."

 Bandeau - echo