couverture-face-tome-2-le-sort-de-gaia_1

 

"Le sort de Gaia : La guerre des élus" Tome 2 de Romain Godest aux Éditions Montagnes Noires

Romain Godest : l'aventure continue

 

couverture-face-tome-2-le-sort-de-gaia_1

LITTERATURE
Tandis que Guzan Leick s’éloigne étrangement de son jeune protégé, les troupes de Louas se préparent au combat et progressent vers Kongsdal. Les prophéties effraient le dernier des guetteurs, car il sent leur réalisation proche et il redoute l’inévitable. 
Alors que les élus du sort de Gaia se préparent à l’affrontement, une menace plus grande encore grandit dans l’ombre. Khal devra parvenir à dompter cette force maléfique qui sommeille en lui pour sauver le monde des hommes de l’anéantissement.



http://edmontagnesnoires.weebly.com

 

Mon avis :

Après le désordre de Kantvik, Khal comprend que son démon fait partie intégrante de lui, qu'il le veuille ou non... La guerre fait rage encore, la mission est incertaine, mais sa réalisation inéluctable...


On se replonge très vite dans cet univers de magie et de guerre. On est devenu familier des terres, des royaumes rencontrés de ces peuples, mais aussi de ces créatures.

On retrouve les personnages dont on a fait la connaissance dans le tome précédant et auxquels on s'est beaucoup attaché. Ils se dévoilent ici encore un peu plus à nous, habités par le doute et préoccupés par les responsabilités qui leurs incombent, les batailles qu'ils ont à mener... Leurs destins est en marche, imminent et rien ne saurait l'arrêter. L'auteur nous embarque avec lui dans son voyage sidérant qui dégage force et énergie. L'écriture est choisie, travaillée et nous transporte aux portes de l'enchantement. Les passions gonflent et prédominent, les cœurs se dévoilent aussi...

Ce tome est axé sur les rencontres échelonnées de retrouvailles et de séparations. Il y a du sang, des avertissements, une menace constante et ô combien pesante. Le combat est pugnace, alimenté et assassin quand la haine submerge et dévore tout sur son passage. Les paysages et l'atmosphère s'imbibent et s'ancrent profondément dans nos peaux. La part est belle à l'amour, la foi, la vertu. Les liens de connexion et d'attachement sont bien réels et nous capturent tout entier.

Une saga, mais surtout la plume, l'univers d'un auteur dont le charme opère à chaque fois.

Un récit sacrificiel et torturé dont on a du mal à se détacher...

Je recommande !

Citation :

Nos croyances sont notre ignorance. Nous bâtissons notre vie sur des certitudes non fondées, moi le premier. Récemment, j'ai compris qu'il faut parfois détruire pour reconstruire. Et si certains choix sont difficiles, il faut les faire dans l'intérêt de tous.