corps-d-etat

 

"Corps d'Etat" de Christophe Martinolli

Christophe Martinolli : Un univers impitoyable

 

Avertissement : l'auteur déconseille l'ouvrage aux -16 ans en raison du caractère sexuellement explicite de certaines scènes.

 

Corps d'État | Thriller * Roman

Erwan est un jeune assistant parlementaire de l'Assemblée nationale. Il comptait se reposer, et avait promis de prendre soin de sa femme Claire après la campagne présidentielle : ils attendent leur premier enfant et sont fous amoureux. Mais du jour au lendemain, leur vie bascule. Le soir-même de sa réélection, le chef de l'État s’est effondré sur l'estrade de la Concorde, foudroyé par une attaque cardiaque...
Paris est en état d'urgence...
Prix broché : 9,50€ / Prix Kindle : 2,99€

http://christophemartinolli.blogspot.fr



Mon avis :

Erwan jeune assistant parlementaire et futur papa pensait se reposer après la campagne présidentielle... C'était sans compter l'assassinat du président de la République qui va conduire la France dans un état d'urgence et précipiter Erwan dans une intrigue dynamique et périlleuse...

L'auteur nous intrigue avec un épisode éclair qui joue le rôle de mise en bouche. C'est très court, se lit d'une seule traite, ça va très vite et on se laisse totalement emporter par ce récit de haut vol et extrêmement anxiogène.

L'écriture est réactive, addictive. L'atmosphère est électrique, ça respire le danger, les soupçons, le complot à plein nez ! Pouvoir, séduction, conflit d'intérêts : on baigne dans un bain de boue politique qui éclabousse...

On se laisse prendre à ce jeu pervers, trouble et assassin, on adopte des sentiments ambivalents et tranchés à l'égard de nos protagonistes. Un roman haletant, visuel, scénarisé avec une intelligence maîtrisée. Un coup de projecteur perturbant sur la scène politique qui pourra faire écho peut-être à nos instants d'actualité...

L'auteur a mis le feu à la poudrière et cela ne fait que commencer !

 

Citation :
"Il est le Président de toutes les françaises et de tous les français, et rêve de former un jour la belle Europe des États-Unis. Ce rêve, il ne le verra jamais. Et il le sait à cet instant précis."

 

Bandeau-corps-d-etat