gaby

 

"Gaby ou l'échange de servitudes" de JSM

JSM: un roman qui cache bien son jeu

Attention, lecture réservée aux adultes

 

Résumé :

Héritier d'une maison dans un village du centre de la France où il a passé une partie de sa jeunesse, un écrivain arrivé à l'âge mûr et bien décidé à vivre désormais ses fantasmes sans concession, fait appel à Gaby, une ancienne connaissance, pour qu'elle s'occupe de son ménage. 
Sa proposition n'est pas sans arrière-pensée, et c'est aussi d'autres services, plus intimes, qu'il attend d'elle et qu'elle acceptera de lui rendre.
Personne n'est jamais seulement celui qu'il croit être ou que l'on croit connaître. La découverte de l'autre et de soi-même est la clé de ce récit où cynisme et lucidité resteront jusqu'au bout synonymes, une quête de sensualité où les rôles maître et soumise évolueront jusqu'à finir par s'inverser.

logo-amazon

 

Mon avis :

Un homme mûr, écrivain qui vient d'hériter d'une maison familiale où il a passé sa jeunesse a besoin de quelques heures de ménage. Il contacte Gaby, une vieille connaissance pour conclure un échange de marché pour le moins consensuel et décadent...


C'est un roman court et pourtant pas sans surprise que nous propose ici l'auteur. Tout part d'une petite histoire banale et triviale autour d'un fantasme et d'un échange de procédés équivoque vieux comme le monde.

L'homme qui avilit la femme aux tâches ménagères et à ses coquets plaisirs... Tout un programme, me direz-vous ? Les scènes sont clairement explicites, sexuelles, crues et laissent ma foi peu de place à l'imagination. L'écriture est franche, directe et sans ambage. On est plus clairement dans la pornographie que dans l'érotisme pour ce récit dont on pense qu'il est convenu. C'est sans compter tout l'intérêt du roman qui est loin de s'attacher à cet aspect, croyez-moi ! Le silence, l'assentiment est parfois dupe et de surface. On ne sait pas trop comment et on ne le voit pas venir, mais la domination n'est pas toujours où on la croit... On aime le jeu, la psychologie des personnages et l'inversion des rôles pimentée. Rien de bien nouveau du côté de l'érotisme donc, en revanche la réponse à cette ébauche de débauche est somme toute beaucoup plus intéressante, perverse et assassine...

L'auteur nous embarque avec une adresse extrême et une malice non dissimulée là où nous pensions ne jamais aller. On ne boude pas notre plaisir le temps de notre lecture.

C'est un petit moment à goûter, à vivre et à déguster. Vous serez sans doute étonné !

Citation :

"La scène était libre entre nous, et je savais que j'avais le droit d'inventer n'importe quels rôles pour elle et moi."