voyonsnous

 

 

" Voyons-nous" de aux Éditions Sulliver

 

Corinne Lagorre Voyons-nous fiction poétique

SULLIVER éditions - Voyons-nous ( Corinne Lagorre ) fiction poétique littérature contemporaine roman psychologique roman impressionniste

http://www.sulliver.com

code EAN : 9782351221556 ; Parution : 08/03/2016 ; format 13x20 ; 96 pages ; 10 euros

 

Mon avis :

Un homme, une femme ordinaires dans le marasme et l'anonymat parisiens sont voisins d'immeubles. Quelle est la chance qu'ils ont un jour de se rencontrer et qu'il se passe quelque chose entre eux ?

C'est un roman pur et essentiel qui se joue sous nos yeux... Le temps de notre lecture, une parenthèse, cette histoire pleine de poésie s'impose à nous dans tout ce qu'elle a de vulnérable et d'intense instant.

L'auteur réussit par la magie des mots à nous envelopper dans ce tourbillon de l'élan amoureux. L'écriture est irréelle, en apesanteur et la fantaisie sublime la routine d'un quotidien parfois sans saveur...

Corinne Lagorre décrit à la perfection ces rapports confus de proximité qui créent l'intimité et les mystères de l'attirance. Des moments qui expriment des états de fusion d'esprit et de libération des corps. Ces deux êtres s'observent et de l'observation, naît la curiosité qui nourrit le désir et l'appel de franchir la ligne de l'intérêt. L'auteur sait saisir ces clichés de petits riens qui métamorphosent les émotions et emprisonnent les sentiments.

Ce roman tout en finesse matérialise l'invisible et puise à l'art de l'essentiel. Un récit à lire d'une traite et à savourer pour le plaisir du grand, du beau et de la communion des possibles !

"Il ne s'imagine rien sur elle. Il devine ou présume ou bien il n'y pense pas. Il se contente du souvenir de la forme de ses fesses dans son short et de son regard lorsqu'elle a ouvert la porte. Il sait ce qu'il veut, puis l'oublie, n'y repense que de temps en temps, quand il ne s'y attend pas.

Elle se dit que sa vie va bien ainsi. Elle joue. Elle se laisse porter. elle garde un œil ailleurs. Elle savoure le confort de ce qui n'engage pas."