Un-matin-différent

"Un matin différent" d'OKSANA et Gil PROU

Résumé :

Tout sépare la Balinaise Iluh Semarang de l’Australien William Fitzgerald. Elle est née dans la campagne indonésienne et a grandi dans la spiritualité ; il collectionne des bimbos conquises d’avance pour se livrer à la débauche. Mais ils travaillent au quatre-vingt-seizième étage de la tour nord du World Trade Center et se rencontrent.

Touché par la grâce de la jeune femme, William parvient à gagner le cœur d’Iluh et obtient un rendez-vous dans un restaurant. C’est alors le matin du 11 septembre 2001. Minute par minute, la catastrophe approche. Il va leur rester très peu de temps pour vivre leur amour.

À huit heures quarante-six, William revient vers Iluh après avoir rapidement parcouru la cinquantaine de mètres qui sépare son bureau de celui de son amie. La webmaster est installée au centre de la façade nord de la tour. Ils regardent tous les deux les vitres qui dominent la ville. Vingt-six secondes plus tard, l’impensable survient. Une ombre gigantesque obstrue le ciel…

logo-artalys-moy

Mon avis :

Ce livre avait tout pour me plaire: l'histoire, les protagonistes, le contexte... Et pourtant, au final de ma lecture, je me sens un peu à côté de la plaque, déçue même.

Les héros de cette romance sont diamétralement opposés et ça j'adore... Je veux dire dans le sens où cela promet souvent des étincelles et des rapprochements hauts en couleur... William est un collectionneur, un coureur de jupons, et on se dit que lorsqu'il croise le regard d'Iluh, il a certainement fait le tour de la question. Elle est différente, sublime et William est désarmant  de maladresse quand il s'agit de l'aborder. C'est finalement dans l'écriture d'un poème qu'il va réussir à la toucher profondément. Et bien, je ne sais pas, je n'y ai pas cru, cela m'a semblé factice, irréel. A partir de là, ils vont tous les deux fantasmer leur émoi naissant, qui on le sait ne se développera pas plus loin à cause de la tragédie du 11 septembre.

Plusieurs éléments m'ont gênée, l'écriture trop recherchée, inapproprié au genre du roman. Une émotion qui n'est pas au rendez vous, du fait de l'absence de liens entre nos deux amoureux. En revanche si l'ébauche de relation amoureuse manque de crédibilité et de saveur, l'auteur a su  s'approcher avec la description du Word Trade Center à un peu plus de réalisme.

On se souvient tous je crois de ce que l'on faisait et avec qui on était ce 11 septembre 2001, avec ces hommes, ces femmes qui ont laissés derrière eux leur quotidien mais aussi la promesse de leur avenir. Je pense qu'on pourrait écrire d'autres histoires, le thème est en tout cas porteur à mon avis... Pas convaincue par le roman, c'est dommage mais je vous laisse faire votre propre avis !

Je remercie les Editions Artalys et Jess Swann pour ce Service de Presse.