CV1_Les_Crevecoeur_Romain_ePub

"Les Crèvecœur : Romain" Tome 2 d'Antonia Medeiros

Synopsis :

Le monde étrange dans lequel grandit Germain Crèvecœur est peuplé de silences, de secrets de famille, de chaussures usées qu’on adule, d’une Chinoise édentée cachée dans un placard et d’une tapisserie légendaire. Prisonnier de Romain et d’Édith – un père à la folie fétichiste et une mère à l’amour excessif –, Germain cultive sa différence et recherche dans l’amertume de sa jeunesse le bonheur et la force d’aimer. Son incroyable parcours fascine, de son enfance à son adolescence, de son apprentissage à la découverte de la sensualité, de l’horreur de la mutilation à la magie de la création. En cela, Romain a marqué son fils de son empreinte indélébile.

Entre passions et intrigues familiales, la saga des Crèvecœur est un hymne à la beauté féminine autant qu’un voyage dans le cœur meurtri d’un homme à la sensibilité unique, qui pensait soigner son âme au fond d’une bottine pour dame.

logo fond blanc_LaBourdonnaye

LOGO FINAL

Titre : Les Crèvecœur /Romain/ (Tome 2 de la saga familiale « Les Crèvecœur »)
Genre : Fiction - Littérature générale
Éditions : La Bourdonnaye
Collection : Fictions (littérature générale)
Formats : numérique et papier (broché).
Date de parution : 19 novembre 2014
Nombre de pages : 230 pages
Prix numérique : 6,99 euros
Prix papier : 17,99 euros.
ISBN numérique : 9782824210346
ISBN papier : 9782824210308
Le premier tome : Les Crèvecoeur /Édith/ (ISBN numérique : 9782824205021 / ISBN papier : 9782824205045)

Mon avis :

Avec la lettre que Germain a laissé à Raphael nous allons continuer ce chemin sur l'histoire de la famille Crèvecoeur. Si je n'avais pas du tout appréciée le personnage de Romain, cela ne s'est pas arrangé ici, et cela c'est soldé même par un rejet irrévocable. En revanche, j'ai commencée à éprouver beaucoup de sympathie pour notre cher disparu. Suivre son enfance, ses débuts dans la vie professionnelle a été une belle aventure.

Cet homme avec un bagage lourd à porter m'a impressionnée par son génie et l'assiduité de son travail. Sa façon de sublimer la femme est un véritable pied de nez à ses origines. J'ai éprouvée de la peine pour la pauvre Judith aussi, mais je crois qu'elle aurait pu être fière de son fils.

Ce roman mélange avec beaucoup d'adresse l'insolite, la sueur et la tragédie. Vous vous laisserez volontiers guider sur les traces d'un passé, chargé d'histoires de drames familiaux, dont il faut à tout prix s'élever pour mieux s'en affranchir.

Ce périple n'est donc pas encore fini, j'attends encore beaucoup de cette saga, qui à travers la mode et l'actualité réussit maintenant à me captiver. J'ai encore bien sûr des questions qui me viennent en tête, et j'ai hâte de connaître la suite des  événements.

Je remercie les Editions La Bourdonnaye pour ce Service Presse, mais également pour la découverte d'auteurs de talents.